Bienvenue sur le forum du PIXAR-PLANET, le site qui traite de toute l'actualité des studios d'animation Pixar.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Frankenweenie (Tim Burton, 2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tonks

Second Commandant Alien


Féminin Messages : 3438
Points : 5917
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 23
Localisation : Jura [39] & Lyon [69]
Humeur : Nostalgique

MessageSujet: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Jeu 1 Mar - 19:42

Frankenweenie est un des touts premiers courts métrages de Tim Burton, il date de 1984, est en noir et blanc et a été produit par les studios Disney. Il est disponible sur le DVD de L'Etrange Noel de Mr Jack. Ayant Frankenstein comme influence, ce court-métrage raconte l'histoire d'un petit garçon nommé Victor dont son chien Sparky se fait écraser par une voiture. Cherchant à ramener son chien à la vie, il utilise le principe de l'électrocution et réussit son expérience. Fantastique, horreur et rire sont au rendez-vous, même s'il s'adresse en premier lieu aux enfants, ce film peut toucher un large public. On y trouve déjà la patte de Burton qui se répercutera dans la plupart de ses productions ultérieures.

Le 5 octobre 2012, Frankenweenie sortira aux Etats-Unis (pas encore de date connue pour la France), cette fois-ci en long-métrage et en stop motion, le noir et blanc étant conservé, de même que le scénario original. Seul détail supplémentaire : il sera en relief.

Voici un avant-goût avec la Bande-Annonce toute fraiche, sortie cet après-midi !



On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. [Big Fish]
To infinity... And Beyond! [Toy Story]
With this ring, I ask you to be mine. You may kiss the bride. [Corpse Bride]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Ven 2 Mar - 1:25

oui trop bien je l'attend depuis très longtemps plus que sont film de vampire mais c'est hors sujet alors aller voir ce film car il est vraiment bien en court métrage et j'adore c'est stop motion Happy Happy Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tohru-sama

Andy


Féminin Messages : 33
Points : 1796
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 21
Humeur : Why so serious...?

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Lun 2 Avr - 19:21

HHHHHHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Enfin un sujet sur du Tim Burton dans ce forum ! cheers Happy

Attention mes dames mes demoiselles et messieurs; voici venir une TimBurton-addicte de niveau 8. Fuyez pour vos vies ! cheers
Blague à part, je suis en total in love de ce réal; c'est juste mon réalisateur préféré dans tout l'Univers. Comme vous vous en doutez, j'attends son prochain film avec impatience parce que franchement : un film de Tim Burton ? Avec Johnny Depp et Helena Bonham Carter dans le casting ? Depp jouant un vampire maudit avec selon les BA un certain air de ressemblance avec Edward aux Mains d'argent, précedant film de Burton avec le même acteur principal ? Depp paraissant plus crédible dans le rôle d'un vampire que Robert Patinson ? Best. Idea. EVER ! lol!

Mais en plus il nous propose également le remake d'un de ses premiers courts-métrages avec une animation en stop-motion ? Chose qu'il n'a plus fait depuis qu'il a produit James et la Pêche Géante ? Tout en gardant le noir et blanc du court-métrage ? 2012 va être une année MORTELLE lol! good game Happy cheers Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation

Désolée pour le hors-sujet et mon pétage de boulon Embarassed mais...j'adore ce trio ! Love2
Revenir en haut Aller en bas
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Mer 29 Aoû - 20:54

Fan absolu de Tim Burton, j'ai été très déçu par ses derniers films, trop commerciaux.
Donc je suis très heureux de le voir revenir à des sujets personnels, ce qui a sérieusement manquer dans un "Alice" ou un "Dark Shadows".
Le film à l'air d'être à la fois poétique et sombre, un coktail qui a toujours fait des merveilles chez Burton.
Je me met en mode "Attente de chef-d’œuvre".
Si le film n'en n'est pas un, je casserai mon lustre.
Je vous aurai prévenu... Twisted Evil


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
Mary

Merida


Féminin Messages : 659
Points : 3121
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Localisation : Nancy [54]

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Ven 31 Aoû - 8:52

Je te comprends tout à fait, je suis du même avis que toi. Cela dit, je ne m'attends pas à grand chose non-plus de Frankenweenie parce que c'est quelque chose que l'on connait déjà, et si tu regardes bien, les plans de la bande annonce sont quasi les mêmes que ceux du moyen métrage, bon, moi ce qui me manque maintenant, c'est de l'innovation Sad


Mais toi, mon ami, tu es sur le point de me faire rater mon rendez-vous avec Star Command!
Revenir en haut Aller en bas
pierre.labendzki

Bob


Masculin Messages : 512
Points : 2119
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 18
Localisation : Axiom
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Ven 31 Aoû - 9:10

j'ai l’impression que tout les Burton sont pareil (quand c'est de l'animation ) c'est tout le temps la vie après la mort moi il ne me tente pas !


J'ai un plan à l'épreuve des balles. On s'équipe de cuillères à potage, on creuse un labyrinthe sous la ville dans laquelle jamais elle ne ressortira !

Ca s'appelle : l'agriculture. Les enfants vous allez faire pousser toutes sortes de plantes : des légumes, des pizzas ! C'est bon d'être chez soi !


Russell : Monsieur Fredricksen ? Je suis censé creuser le trou avant ou après ?
Carl : Roh, c'est pas mon problème.
Russell : Ah ! C'est avant
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre-labendzki.blogspot.fr/
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Ven 31 Aoû - 9:15

Je suis d'accord avec toi, Mary, mais ce que je recherche principalement en ce moment chez Burton, et en vain, c'est la sincérité. Franchement, dans Alice ou Dark Shadows, où sont le lyrisme de Batman Returns ? La poésie d'Edward au mains d'argent ? Avec Frankenweenie, je pense qu'il pourrait revenir aux racines de son univers sans les souligner à outrance, sans n'être qu'une pâle et froide caricature de son monde magnifique. Pour moi, c'est essentiel. Je crois que j'en chialerai.


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
Mary

Merida


Féminin Messages : 659
Points : 3121
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Localisation : Nancy [54]

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Ven 31 Aoû - 18:37

Ah ça oui, je suis tout à fait d'accord avec toi ! Ce que tu dis est très juste ! Je ne demande qu'à voir ça moi aussi, car je suis une grande fan de son univers moi-même, même si je dois avouer avoir une bonne baisse de régime en ce moment à ce niveau-là... Est-ce parce-que mes goûts changent, ou est-ce à cause de ses derniers films? Je ne sais pas, je verrai bien avec le temps, mais il est clair que je sens que je suis tout de même beaucoup moins enthousiaste qu'avant à ce propos Smile


Mais toi, mon ami, tu es sur le point de me faire rater mon rendez-vous avec Star Command!
Revenir en haut Aller en bas
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Sam 1 Sep - 9:27

Je chiale à chaque fois que je vois un film de Burton. Pas parce que c'est triste, mais parce que l'univers, le monde qu'il à créé, est une merveille de style, de tourments morbides, de délices fantasques, et que ça me ressemble, au fond. En revanche, en voyant Alice et Darks Shadows, l'univers était là, bien présent, mais je n'ai pas essuyé une larme. Pourquoi ? Parce que ces deux films ne sont qu'une pâle copie du grand Burton, qui n'a plus d'idées, et fait du recyclage, pour à la fois rassurer ses fans, et attirer le large public qui n'en a rien à foutre. En gros, il se fout de nos gueules.
Je vois en Frankenweenie une vraie renaissance, pas un agaçant recyclage. J'espère que je ne me trompe pas....


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
Mary

Merida


Féminin Messages : 659
Points : 3121
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Localisation : Nancy [54]

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Sam 1 Sep - 10:07

Amen Very Happy


Mais toi, mon ami, tu es sur le point de me faire rater mon rendez-vous avec Star Command!
Revenir en haut Aller en bas
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Sam 1 Sep - 10:17

Je dirai même : Amen la balle !
(Ben quoi, le héros c'est un chien non ?)


Vraiment besoin de vacances moi... dormeur


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
Mary

Merida


Féminin Messages : 659
Points : 3121
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 26
Localisation : Nancy [54]

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Sam 1 Sep - 10:23

Oui je vois ça Laughing

Nan, mais ce que tu dis est très juste, je prie donc pour que tu aies raison ! Wink


Mais toi, mon ami, tu es sur le point de me faire rater mon rendez-vous avec Star Command!
Revenir en haut Aller en bas
pierre.labendzki

Bob


Masculin Messages : 512
Points : 2119
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 18
Localisation : Axiom
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Sam 1 Sep - 13:45

Indestructibouille a écrit:
Je dirai même : Amen la balle !
(Ben quoi, le héros c'est un chien non ?)


Vraiment besoin de vacances moi... dormeur

moi j'ai trouver ça drole Laughing ... ok je me calme Rolling Eyes


J'ai un plan à l'épreuve des balles. On s'équipe de cuillères à potage, on creuse un labyrinthe sous la ville dans laquelle jamais elle ne ressortira !

Ca s'appelle : l'agriculture. Les enfants vous allez faire pousser toutes sortes de plantes : des légumes, des pizzas ! C'est bon d'être chez soi !


Russell : Monsieur Fredricksen ? Je suis censé creuser le trou avant ou après ?
Carl : Roh, c'est pas mon problème.
Russell : Ah ! C'est avant
Revenir en haut Aller en bas
http://pierre-labendzki.blogspot.fr/
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Sam 1 Sep - 14:33

Merci de ton soutient, mais il ne sera pas suffisant.

Je vais me jeter du 15ème. Adieu. green


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Dim 2 Sep - 18:33

Bon, je me décide à poster mon avis, et je sens qu'on va me jeter des cailloux...

Pour moi, un remake de Fankenweenie est la pire chose qu'aurait pu faire Burton. Déjà, l'original est très bien comme ça, et puis il va perdre énormément en passant film d'animation. Tout le caractère un peu morbide de l'histoire tenait pour moi au fait que c'était un film avec des acteurs bien réels, cela perd tout son sens maintenant qu'il est clairement établi que c'est "pour de faux". En plus, si c'est pour nous sortir le même character design que pour Victor ou Vincent...

Bref, pour moi Burton n'a pas fini de nous décevoir malheureusement ! No
Revenir en haut Aller en bas
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Dim 2 Sep - 19:19

Bah chacun son avis sur le projet mais moi je ne le vois pas comme ça. Et pourtant, dieu sait comme j'ai été sévère avec Burton ces cinq dernières années...


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
jackirock

Némo


Masculin Messages : 57
Points : 1636
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Lun 3 Sep - 9:24

Tiens, je n'avais pas vu ce topic !!

Commençons par Frankenweenie. Il faut savoir que le court d'origine a été pour lui un "mieux que rien" car son projet d'origine était de faire un film en stop motion, en noir et blanc. Ce remake est donc en fait le film qu'il a toujours eu un tête et non pas un recyclage d'une vielle pellicule. Je lui fais assez confiance pour mêler toutes ses influences à de l'innovation. Après tout, si le film peut nous rappeler bien des films du maître, c'est qu'avant d'être son dernier film, c'est avant tout son tout premier (je l'avoue, cette dernière phrase ne vient pas de moi). Je le crois, ce film peut être la résurrection totale pour Burton: la stop motion a l'air d'une beauté parfaite, où disparaissent les trop grandes retouches par ordinateur qui ont rendu trop fade dans l’esthétisme de Les Noces Funèbres. Bref, je retrouve un peu du système D qui caractérisait tellement Tim: celui qui bidouillait des effets spéciaux ultra cheap mais si géniaux sur Beetlejuice, celui qui faisait mettre une par une les jonquilles de Big Fish, celui qui a fait dresser les écureuils dans Charlie et la Chocolaterie ou des chimpanzés dans La Planète Des Singes (au-delà du fait que ce film soit mauvais), et enfin, le Tim qui a fait construire dans son intégralité Collinswood dans son dernier Dark Shadows.

Justement, son dernier film en date, je l'ai apprécié, beaucoup apprécié. Alors, on n'arrivera pas à l'excellence et au génie de films comme Edward Schissorhand, Batman Returns, Sweeney Todd ou encore Beetlejuice, et pourtant, après l'atroce Alice, il m'a fait l'impression d'une longue respiration arès avoir suffoquer pendant deux ans. On retrouve l'univers de Burton, peut-être un peu trop auto-referencé, soit, mais avec pourtant de l'innovation. Jamais on aura autant parler de sexe de cette façon, jamais on aura autant touché du doigt la famille de maudit, de freaks. Auparavant, on avait souvent un seul freak, ou une famille de substitution, ici non. La famille vraiment. On retrouve des habitués de Burton (Depp bien sûr, mais surtout l’éternelle Catwoman Michelle Pfeiffer) mais des nouveaux qui enfoncent leurs griffes dans le film (pour celles qui m'ont le plus marqué, Chloë Moretz, et surtout Eva Green). Bien sûr, il y a des défauts, et le premier que je relève est le scénariste qui malgré de très bonnes idées ne les emmène pas tous à leurs termes et manque de finesse parfois. Dommage, on tient un très bon film de Burton alors qu'avec cette matière première, on aurait pu avoir un excellent film de Burton.

En attendant, je suis très content de DS et je reste confiant quand à Frankenweenie !
Revenir en haut Aller en bas
Tonks

Second Commandant Alien


Féminin Messages : 3438
Points : 5917
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 23
Localisation : Jura [39] & Lyon [69]
Humeur : Nostalgique

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Lun 3 Sep - 9:38

Je pense un peu comme Chat sur le fait que le court-métrage d'origine se suffit à lui-même. J'ai l'impression que Tim Burton est plus capable d'innover dans des films que dans des films d'animations, la bande-annonce de Frankenweenie rappelle presque à chaque plan une scène de Vincent ou de Corpse Bride, c'est assez dommage... J'ai quand même hâte de le voir car j'aime ce réalisateur et j'ai toujours passé un bon moment devant ses films, mais je n'ai plus la même excitation que j'avais avant.


On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. [Big Fish]
To infinity... And Beyond! [Toy Story]
With this ring, I ask you to be mine. You may kiss the bride. [Corpse Bride]
Revenir en haut Aller en bas
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Lun 3 Sep - 9:55

jackirock a écrit:
Tiens, je n'avais pas vu ce topic !!

Commençons par Frankenweenie. Il faut savoir que le court d'origine a été pour lui un "mieux que rien" car son projet d'origine était de faire un film en stop motion, en noir et blanc. Ce remake est donc en fait le film qu'il a toujours eu un tête et non pas un recyclage d'une vielle pellicule. Je lui fais assez confiance pour mêler toutes ses influences à de l'innovation. Après tout, si le film peut nous rappeler bien des films du maître, c'est qu'avant d'être son dernier film, c'est avant tout son tout premier (je l'avoue, cette dernière phrase ne vient pas de moi). Je le crois, ce film peut être la résurrection totale pour Burton: la stop motion a l'air d'une beauté parfaite, où disparaissent les trop grandes retouches par ordinateur qui ont rendu trop fade dans l’esthétisme de Les Noces Funèbres. Bref, je retrouve un peu du système D qui caractérisait tellement Tim: celui qui bidouillait des effets spéciaux ultra cheap mais si géniaux sur Beetlejuice, celui qui faisait mettre une par une les jonquilles de Big Fish, celui qui a fait dresser les écureuils dans Charlie et la Chocolaterie ou des chimpanzés dans La Planète Des Singes (au-delà du fait que ce film soit mauvais), et enfin, le Tim qui a fait construire dans son intégralité Collinswood dans son dernier Dark Shadows.

Justement, son dernier film en date, je l'ai apprécié, beaucoup apprécié. Alors, on n'arrivera pas à l'excellence et au génie de films comme Edward Schissorhand, Batman Returns, Sweeney Todd ou encore Beetlejuice, et pourtant, après l'atroce Alice, il m'a fait l'impression d'une longue respiration arès avoir suffoquer pendant deux ans. On retrouve l'univers de Burton, peut-être un peu trop auto-referencé, soit, mais avec pourtant de l'innovation. Jamais on aura autant parler de sexe de cette façon, jamais on aura autant touché du doigt la famille de maudit, de freaks. Auparavant, on avait souvent un seul freak, ou une famille de substitution, ici non. La famille vraiment. On retrouve des habitués de Burton (Depp bien sûr, mais surtout l’éternelle Catwoman Michelle Pfeiffer) mais des nouveaux qui enfoncent leurs griffes dans le film (pour celles qui m'ont le plus marqué, Chloë Moretz, et surtout Eva Green). Bien sûr, il y a des défauts, et le premier que je relève est le scénariste qui malgré de très bonnes idées ne les emmène pas tous à leurs termes et manque de finesse parfois. Dommage, on tient un très bon film de Burton alors qu'avec cette matière première, on aurait pu avoir un excellent film de Burton.

En attendant, je suis très content de DS et je reste confiant quand à Frankenweenie !

Tout ce que tu dis est très juste. Surtout par rapport à Frankenweenie
Néanmoins je garde ma position en défaveur de Dark Shadows, qui fut pour moi une terrible frustration : tout était là pour faire du film un chef-d’œuvre d’ambiguïté, austère, fantasque, subversif et troublant (Tu l'a dis : on parle beaucoup de sexe) mais Burton s'est contenté de nous servir un simple film sympa d'une platitude rarement vu chez lui. Je n'ai frissonné qu'au prologue et à l'épilogue.


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
jackirock

Némo


Masculin Messages : 57
Points : 1636
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Lun 3 Sep - 10:59

Je suis d'accord que le film est bien en deçà de ce qu'il aurait pu être. Néanmoins, je persiste et je signe: il en reste sympa.
Il ne fera pas parti des chefs-d’œuvres Burtoniens, c'est un fait que je ne peux nier, je ne peux pas nier non plus qu'il aurait pu faire mieux avec cette matière première. En fait les deux gros problèmes sont le scénario qui n'exploite pas bien les bonnes idées, et la trop grande présence de Depp.
Pourtant, le film a réussi à assouvir mon appétit burtonien, chose qui n'avait plus été fait depuis son chef d’œuvre macabre, sanglant et jouissif qu'est
Sweeney Todd...
Revenir en haut Aller en bas
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Lun 3 Sep - 11:11

Chacun son avis, je le respecte. Mais maintenant, parlons en de Depp, justement : lui, l'un des plus grands acteurs de sa génération, et même au-delà, est condamné à répéter sa partition du magnifique Edward aux mains d'argent...Et pourquoi ? Car le film ne comporte aucune idée neuve !!
Moi aussi j'aurais aimé trouver le film sympa, mais pour s'amuser un tant soit peu, il faut de la fraicheur, de l'invention...J'en suis même triste...

Sweeney Todd, pas encore vu mais j'ai hâte de le découvrir : on ne m'en a dit que du bien !


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
Soho

Sulli


Féminin Messages : 1520
Points : 3567
Date d'inscription : 22/05/2011
Age : 29
Localisation : Proche de Disneyland
Humeur : ça dépend des moments ....

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Jeu 20 Sep - 18:08

Je l'attends avec impatience !!
Et je serais dans la salle le jour de la sortie ! (enfin si je peux ! lol)


Keep moving forward (even if it is hard)
Méfiez-vous des gens qui ne s'ennuient jamais. On s'ennuie toujours avec eux.
The weak can never forgive. Forgiveness is the attribute of the strong
Forgive your enemies, but never forget their names. John F.Kennedy
Ce qui ne nous tue pas, nous rends plus fort (en théorie !).
Revenir en haut Aller en bas
Indestructibouille

Rémi


Masculin Messages : 273
Points : 1851
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 18
Localisation : Chutes du paradis
Humeur : Psychologiquement instable

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Lun 5 Nov - 19:46

Je l'ai enfin vu...Eh bah je rends les armes, c'est une merveille.
Ma critique ci-dessous :

Le film s'ouvre comme chaque film Disney. La couleur est encore là, et le château bien connu nous apparaît alors, baignée dans une musique enchanteresse sonnant comme la bande-son d'un rêve de princesse. Et puis la lune apparait. Tout n'est plus que noir et blanc, la pluie traverse l'écran, l'édifice semble être devenu tombe, la musque inquiète, étonne : Burton règle ses comptes avec Disney dès le début. Et ce duel ne s'arrêtera pas là.
D'emblée, lors du prologue, Burton clame son amour pour le cinéma fantastique, et nous offre enfin la clé que l'on avait perdu depuis des années : celle ouvrant la porte de son univers, jadis où il existait encore, jadis où il n'était pas devenu plus que l'ombre de lui-même, plus que machine hollywoodienne, plus que produit marketing. On avait laissé Tim avec Dark Shadows au début de l'année, daubasse toc se voulant dans "l'air du temps", on le retrouve aujourd'hui avec Frankenweenie, merveille d'animation amoureuse de son art.
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme", avait dit un jour, un chimiste renommé. Tout n'est qu'ici, que transformation, résurrection. Sparky, bien sûr. Ainsi que les autres bestioles (hilarantes et inquiétantes) du final. Et Burton. Surtout Burton. A la flamme subtile éteinte depuis quelques temps, n'attendant que le courant nécessaire pouvant la raviver.
Parce que retrouver enfin de la saveur à un morceau de Burton, parce que ce morceau possède l'essence de toute l’œuvre du réalisateur, parce qu'il ne lui suffit que d'un plan, d'une réplique, d'une image ou d'un silence pour forger chaque personnage (le film n'est jamais meilleur que lorsqu'il s'attelle à traduire les névroses et la tristesse de ces enfants trop seuls), parce qu'on y retrouve toutes les beautés, les quelques maladresses parfois, les douleurs et les mélancolies qu'on eut connut de lui jadis, que Frankenweenie vient s'inscrire parmi les œuvres les plus sincères de ce cinéaste depuis bon nombres d'années.


"Je ne veux pas survivre. Je veux VIVRE !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-ptit-blog-cine.over-blog.com/
Tonks

Second Commandant Alien


Féminin Messages : 3438
Points : 5917
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 23
Localisation : Jura [39] & Lyon [69]
Humeur : Nostalgique

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Mar 6 Nov - 14:36

Jolie critique mais je la trouve assez impersonnelle, tu dis peu en quoi tu as aimé le film Wink

Pour ma part, je n'étais pas très fan du court-métrage original mais j'avais hâte de voir ce film pour la bonne raison que j'adore les films en stop motion ! Les Noces Funèbres est mon Burton préféré, et sans aucun doute Frankenweenie vient à la deuxième place. J'ai adoré du début à la fin, j'ai ressenti toutes les émotions qui me prouvaient qu'un film est réussi (j'ai beaucoup ri, j'ai pleuré, j'ai été émue, j'ai voulu adopter la moitié des personnages..), on s'attache énormément à l'univers !
Le court-métrage est respecté dans ses grandes lignes, mais l'inclusion de nouveaux personnages charismatiques est très bien gérée, j'ai particulièrement aimé la blonde flippante et son chat adorable "Monsieur Moustache", et je n'ai qu'une envie, aller au Disney Store acheter Sparky!! (Je m'en veux terriblement de ne pas l'avoir fait quand il y en avait en stock, maintenant c'est trop tard^^)



Je ne l'ai pas vu en 3D mais le noir et blanc est vraiment très beau, la musique est très très présente, elle prend le dessus sur tout le reste puisque les personnages parlent peu, c'en est presque un film muet en tout cas.

J'ai adoré, je vous le conseille vivement !


On dit que lorsque l'on rencontre l'amour de sa vie, le temps s'arrête. Et bien c'est vrai. [Big Fish]
To infinity... And Beyond! [Toy Story]
With this ring, I ask you to be mine. You may kiss the bride. [Corpse Bride]
Revenir en haut Aller en bas
Soho

Sulli


Féminin Messages : 1520
Points : 3567
Date d'inscription : 22/05/2011
Age : 29
Localisation : Proche de Disneyland
Humeur : ça dépend des moments ....

MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Mar 6 Nov - 15:36

Vu aussi et j'ai adoré ! Je le conseille aussi !
Un Burton comme on l'aime !
Des personnages originaux et attachants à leur façon. Et des références à des classiques bien trouvées ...

A l'inverse de toi Tonks, j'aimais le court métrage original et je suis contente que l'âme de ce court a été gardée ... Et c'est vrai que les personnages secondaires apportent tous un quelquechose à l'histoire ...


Keep moving forward (even if it is hard)
Méfiez-vous des gens qui ne s'ennuient jamais. On s'ennuie toujours avec eux.
The weak can never forgive. Forgiveness is the attribute of the strong
Forgive your enemies, but never forget their names. John F.Kennedy
Ce qui ne nous tue pas, nous rends plus fort (en théorie !).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Frankenweenie (Tim Burton, 2012)   Aujourd'hui à 11:33

Revenir en haut Aller en bas
 

Frankenweenie (Tim Burton, 2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Frankenweenie (31 Octobre 2012)
» DARK SHADOWS - Tim Burton (9 mai 2012)
» Convention Tim Burton (23 au 25 avril 2011)
» Coffret Blu-Ray et DVD intégrale des films Burton
» Tim Burton - L'intégrale 15 Films - Blu-Ray - Coffret Edition Spéciale Fnac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du Pixar-Planet ::  :: Les productions "Walt Disney Pictures" :: Disney-